[2007] Avez-vous déjà fini totalement un bic 4 couleurs ?

Comme j’avais expliqué ici, j’ai commencé le dessin en 2006 pour le Chti. Mon « talent » s’est alors développé lors des longues heures où j’usais mon fond de culotte (c’est une expression, n’imaginez rien !) sur les bancs de la fac. Ces années formidables où j’étudiais les rouages et les arcanes du pouvoir à travers le temps (traduire par licence d’histoire !) avec des supers amies (même si cela a très mal fini à New York)…

Bref, avec ma camarade de classe préférée aka Marine, du haut de notre ambition démesurée, nous nous étions données au début de l’année un objectif : réussir pour la première fois de notre vie à terminer intégralement un bic 4 couleurs ! Car qui a pu terminer un bic 4 couleurs intégralement ? Même le vert ??

Et c’est moi qui ai gagné !!! Je grattais toujours comme une démente en cours…

22 commentaires sur “[2007] Avez-vous déjà fini totalement un bic 4 couleurs ?”

  1. Finalement il se passait des trucs rigolos en fac, j’aurais peut-être dû y aller plus souvent !^^

    1. Moi en tout cas ma licence, c’est vraiment mon meilleur souvenir sur toute ma scolarité, de la maternelle au master ! Mais il est jamais trop tard pour essayer 😎

      1. C’est bon, j’ai déjà fait 6 ans après le bac, j’ai jamais aimé ça, je vais pas y retourner maintenant !^^
        Nan moi j’avais un gros problème avec les profs. Très peu trouvaient grâce à mes yeux. Faut pas s’étonner après que les diplômes soient dévalorisés comme ça. Et c’est pas une question de public / privé, parce que j’avais des profs qui enseignaient dans les deux.
        Du coup j’allais à la fac… souvent entre midi et deux, à la cafète, pour discuter avec les copains.

        1. Ah de ce côté là j’ai eu de la chance, en grande majorité ils étaient très intéressants. Et autrement je me motivais en me disant que vu que c’était les profs et moi l’élève, ils devaient avoir quelque chose à m’apprendre. Je suis très patiente et passive. Fin bref au lieu de sécher les cours, je dessinais quoi 😆

          1. Etant une grosse feignasse, et déjà un poil oursonne, je préférais rester chez moi à bouquiner. Pas besoin de me lever tôt, pas besoin d’affronter la foule, pas besoin de claquer du fric (j’en avais peu) dans les transports, et en plus je pouvais mettre aussi ce temps à profit pour bosser et gagner de quoi manger accessoirement.
            Ca ne m’a pas empêchée d’avoir tous mes diplômes (même que le directeur de la maîtrise était relativement intelligent puisqu’il ne m’a pas saquée bien qu’on ait eu une conversation « à coeur ouvert » – et si tu commences à me connaître un peu, je suis plutôt franche quand j’ai quelque chose à dire – et a mis en place l’année suivante certaines choses pour régler des problèmes dont je lui ai fait part – genre changer de prof de gestion financière, parce que c’était pas à moi de refaire les cours à la cafète au reste de la classe qui n’avait rien compris – j’ai la chance d’être autant matheuse que littéraire, et mes petits camarades eux, étaient plutôt littéraires).
            Bref, je garde un souvenir plus que mitigé de mes années scolaires, avec quelques très bons profs (cette fameuse année de maîtrise, j’ai jamais manqué un cours le mardi et le vendredi matin à 8h parce que les profs de compta et d’anglais était supers) et d’autres extrêmement mauvais. Dommage que la majorité étaient dans la 2e catégorie.

            1. Oula dans le genre nul, c’était bien nul effectivement… Moi c’était juste nul dans le genre mauvais pédagogue. Par contre que le directeur t’es entendu, c’est vachement bien. Nous en général, quand la classe râlait (genre il fait 10° dans la salle et les tables sont toutes cassées), c’était pris, mis de côté puis totalement oublié. Mais bon, moi comme je t’ai dit je suis super passive parfois, donc je prenais comme ça venait.
              J’ai deux cours comme ça qui était à 8h mais où ça te dérangeait pas d’y aller tellement les profs étaient géniaux, je me rappelle d’un d’entre eux qui nous avait mimé dans la classe un mariage spartiate. C’est des souvenirs en or ça !!

              1. Voilà ! Moi j’ai souvenir de « jeux » du tonnerre en anglais avec ce prof qui avait un sens de l’humour purement anglais (donc que j’adore) .
                Je pense que les considérations matérielles, ils font ce qu’ils peuvent avec le peu de budget qu’ils ont.
                Mais là tout ce que je lui ai dit touchait à la qualité de l’enseignement, et donc à la qualité de la formation qu’il dirige, et par extension à son ego personnel. Il y a eu des choses qu’il a dû avoir du mal à avaler (genre ce que je lui ai dit sur ses cours à lui, qu’il ferait mieux de se consacrer à l’administratif et d’oublier le professorat – chose qu’il a faite deux ans plus tard), mais tout était clairement justifié et étayé, et crois-moi que les élèves de la promo suivante m’ont remerciée !^^
                J’ai eu ma maîtrise avec une mention bien.
                L’année du DESS (oui, je suis une vieille !) s’est passée de la même façon, mais la directrice, une conne, m’a saquée contre l’avis des profs et m’a mis une note de m*rde à ma soutenance de mémoire, de manière à ce que j’aie tout juste la moyenne (alors que les examinateurs préconisaient entre 15 et 17 vu mon projet – je le sais parce que mon boss était venu avec moi et a participé aux délibérations). J’ai eu ma petite vengeance perso quand elle m’a appelée trois ou quatre ans plus tard pour me placer une stagiaire, que je lui ai refusée, et que mes collègues ont eux aussi refusé grâce à moi. Pas gentil pour l’étudiante ? Meuh non, j’en ai pris deux d’une autre formation !

  2. Quand je pense que betement à la fac, j’utilisais des stylos séparés !!!

    1. Mais Gloob !!! Tu as raté ta fac !! Des stylos séparés ! Je te jure !!! Aucun de tes camarades de classe ne t’a étripé en hurlant comme un dément suite au « clic-clic » de ton bic 4 couleurs !
      PS: j’ai compris pourquoi ton flux RSS ne fonctionnait pas !!! C’est qui la blonde qui est pas foutu de bien coller une url XD

  3. Aaaah les cours d’histoire à la fac!
    Vider un bic c’est tout à fait le genre de jeu qui nous aurait plus à mes copines et moi!

    1. Tu as fais une licence d’histoire aussi ?
      On était que deux avec nos bics, mais ça nous a bien occupé pendant les cours ! Je conserve encore ce bic tellement ça nous a suivi pendant plus d’une année !

  4. Hé hé ça c’est un bon défi pour l’année scolaire! ^^

    1. On a les défis à la hauteur de ses ambitions ! Et nous étions TRÈS ambitieuses 🙄

  5. on s’occupe comme on peut dans la vie…
    moi en terminal en cours de philo, j’avais rempli un mur de petit dessins que je collais petit a petit.. 😀

    1. Pas mal ! Pas mal du tout ! Tu as gardé des traces de ce mur de dessin ?

      1. même pas une seule trace.. on va dire que c’était de l’art éphémère.. mais qui a tenue une année scolaire! personne ne les enlevés d’un cours à l’autre!!

        1. Et l’école non plus ?? Eh be! Nous ils nettoyaient à chaque vacances nos décorations (voir ils nous faisaient nettoyer !).

  6. Et oui, licence d’histoire aussi! Commencée à Reims puis avec le centre de Télé enseignement à Besançon ( je bossais comme aide éducatrice dans une école maternelle)!

    1. Coupiiiine !!!! ♥♥♥ Ça mène à rien mais c’est trop intéressant. A la retraite, j’y retournerais !

  7. Je dois avouer que sur ce coup là tu m’as battue à plat de couture. Il faut dire que tu étais beaucoup plus studieuse que moi!!!
    Ce temps là me manque, je dois bien l’avouer…
    Mais revoir tes dessins ça me rend toute émue!

    1. Tu sais que j’ai toujours mon bic 4 couleurs vide à la maison ? Le truc inutile mais j’y tiens trop ! C’est sen-ti-men-tal madame !
      C’était la meilleur période de toute ma scolarité, on y retourne à la retraite !
      Faudrait que je parcours nos feuilles de TD pour retrouver toutes les perles.

Laisser un commentaire