Du côté français du Petit Trianon

Seul un petit pont délicat, appelé « pont de la Réunion » (unique réalisation – initialement en bois – de Napoléon à Versailles), réunit le Grand Trianon au Petit Trianon. Autrement plus de 81 années et deux rois les séparent…

Pont rejoignant les domaines du Grand et du Petit TrianonLe domaine du Petit Trianon, aujourd’hui plus connu sous le nom de domaine de Marie-Antoinette ou Hameau de la Reine, regroupe en réalité plusieurs aménagements et bâtiments s’étalant d’environ 1740 à la Révolution.
Le premier que l’on rencontre et des plus anciens est le rococo Pavillon français :

Vue sur le Pavillon françaisConstruit en 1750 pour distraire le morose Louis XV, il est installé au milieu d’un jardin qui s’agrémentera progressivement d’un jardin botanique (grande passion de Louis XV et où des espèces comme les fraisiers, les géraniums, le riz ou le tabac furent étudiées et acclimatées, pour certaines avec succès, au climat français), d’un jardin d’agrément et d’une ménagerie…

Parterre du Pavillon françaisLe jardin d’agrément, dont le pavillon tire son nom, est dit « à la française » par opposition à la mode naissante du jardin « à l’anglaise ». Vous pouvez remarquer que les plantes sont en pot, astucieux système permettant de refleurir (ou de changer totalement) un parterre en toutes saisons et surtout en un temps record.

Le Pavillon françaisLe plan octogonal du pavillon offre une forme atypique en croix, il servait de lieu de réception, de jeu et de salon de musique. Lui faisant face, le Pavillon frais suivit en 1753…

Le Pavillon frais Détruit et entièrement reconstruit, avec le soutien de l’association The American Friends of Versailles, il tient son nom de sa fonction de salle à manger d’été, principalement des produits « frais » venus du potager voisin et de la ménagerie.
Cette dernière, véritable folie d’exotisme, rassemblait des animaux « atypiques » comme des vaches et des poules (à l’inverse de la Ménagerie royale de Louis XIV, de l’autre côté du Grand Canal, où chameaux, colibris, rhinocéros et autres curiosités des antipodes étaient regroupés).

Plume sur les bassins miroirs encadrant le Pavillon fraisEn reprenant notre chemin et suivant l’axe principal, nous arrivons enfin au Petit Trianon. Inauguré en 1769, le Petit Trianon est un modèle du style néoclassique (et petite note (très) personnelle, sa vue nous a rappelé le Pavillon de Musique de la Comtesse du Barry, son « modeste » contemporain, où nous nous sommes mariés)…

Vue sur le Petit TrianonInitialement conçu pour la Marquise de Pompadour, inauguré par la Comtesse du Barry, c’est finalement la reine Marie-Antoinette qui en profitera le plus et qui en marquera le paysage avec la construction d’un jardin romantique et bucolique (le hameau de la Reine) dont nous n’apercevrons au loin, ce jour là, que le Temple de l’Amour et un de ses petits pensionnaires à poils… L’occasion sans aucun doute d’une autre balade un prochain week-end !

Vue sur la fin du jardin à l'anglais et le Temple de l'Amour

13 commentaires sur “Du côté français du Petit Trianon”

  1. Que c’est beau!

    1. C’est pas la Bretagne mais ça compense un peu 🙂 Et parfois près du Grand Canal, le murmure de l’eau fait penser à la mer 😛

  2. Pas vraiment « petit » le Petit Trianon ! Merci pour toutes les précisions et les superbes photos car c’est un lieu dont j’ignorais tout !J’avais trouvé qui était le poilu du temple de l’amour !!! 😀 Belle journée Bisous

    1. Le bâtiment est petit en lui-même mais le domaine est grand !
      Tu as fait le tour du monde mais ne connaît pas mon Petit Trianon ?! Prévois donc un voyage en banlieue parisienne, je vous y promènerais avec plaisir 😀

  3. Merci pour ces superbes photos !!!
    J’ai visité Versailles avec le lycée il y a déjà 7 ans je crois et j’aimerai tellement y retourner mais sur plusieurs jours pour vraiment avoir le temps de visiter. Je trouve ça juste magnifique surtout du côté de Marie Antoinette. Avec le lycée c’est rapide et t’as des questions à la con à compléter, t’as pas de temps alors j’espère y retourner bientôt 🙂

    1. J’aime beaucoup aussi le parc du Petit Trianon en fait, c’est mon préféré des trois domaines. On a manqué de temps ce jour là, j’avais voulu nous concentrer sur le domaine du Grand Trianon que je ne connaissais pas, mais au prochain soleil je file dans le jardin anglais de Marie-Antoinette !

  4. Un chaaaat !! Pardon, c’était plus fort que moi. Je suis trop en manque de mes chats, en ce moment.
    Elles sont toujours aussi jolies, tes photos. Et merci pour la petite leçon d’histoire, j’en avais bien besoin. Je ne me rappelle pas avoir entendu parler de ça en histoire, à l’école…

    1. Le Trianon est trop insignifiant pour figurer dans nos livres d’histoire, on a déjà tellement à apprendre avec l’histoire que la France a. Il est un peu plus connu depuis la mode « Marie-Antoinette » récente. Mais pour les passionnés d’histoire, c’est un lieu super à visiter car tu traverses le temps.
      Et pour le chat j’ai eu exactement le même glapissement en le voyant chasser dans l’herbe avant de taper l’épaule du Chti pour qu’il le prenne en photos et en vidéo 😛

      1. C’est vrai que l’Histoire française est ultra dense, mais on passe des années à parler de la même chose. Beaucoup de l’antiquité, beaucoup des Guerres Mondiales, pas mal de la Révolution. Après, le reste est quand même très léger, pour ce que je me souviens. Je crois que ça vient beaucoup du fait que l’histoire-géographie sont condensés en une seule matière. Ça n’aide pas du tout. J’ai commencé à vraiment m’intéresser à l’histoire depuis que je suis en Angleterre…Parce qu’ici, l’Histoire est bien séparé de la géographie…
        J’ai la même réaction à chaque fois que je vois un chat. A chaque fois. Même quand le chat m’attaque après que je l’ai pris en photo :p

        1. J’ai adoré la 6e et la 5e moi avec l’Histoire Antique et Médiévale, mais c’est vrai que j’ai moins de souvenir du reste (à part les Guerres mondiales). Sauf Louis XIV qui (proximité de Versailles oblige) était vachement évoqué en long et en large.
          Par contre on avait une matière Histoire-Géo, mais les cours étant distincts ça m’avait pas choquée.

          1. J’ai adoré tous les cours sur l’antiquité, mais à part ceux-là, plus les deux autres, je ne me souviens pas de grand chose. J’aime bien le Moyen-Âge, mais je ne sais pas grand chose de cette période. Soit parce que les profs n’étaient pas très intéressants sur le sujet, soit parce que je n’ai pas eu assez de cours.
            Les cours d’Histoire-Géo étaient aussi bien distincts, c’est surtout pour le prof que c’est galère. Il est soit historien, soit géographe, et les deux ne se ressemblent pas du tout. Le prof tend toujours plus vers sa matière de prédilection et le programme pourrait être plus riche si les cours étaient séparés. Et ça créerait des emplois, aussi…mais bon, ce n’est pas tout de suite que ça va changer, j’ai l’impression.

  5. oh lala ta photo du pont est WAOU!!!! j’adore, l’article aussi d’ailleurs.

    1. J’adore les petits ponts comme ça en demi-lune, je trouve ça trop joli. Je m’en mettrais dans mon jardin si je pouvais ! (et si j’avais un jardin accessoirement)

Laisser un commentaire