Quand Maman travaille

Quand un sondeur X ou Y vient me chercher pour me demander ma catégorie socio-professionnelle, je suis toujours bien marie et ne sais jamais trop dans quelle case me ranger. Lors de ma grossesse j’ai été licenciée et depuis je n’ai pas repris de travail salarié à proprement parler : je me suis mise en auto-entrepreneur pour pouvoir garder un pied dans le monde professionnel tout en m’occupant principalement de ma fille à côté.

C’est une décision que j’ai pu prendre et qui finalement nous convient à tous les trois. Mais travailler à la maison est une gymnastique pas forcément toujours évidente avec une asticote de 3 ans dans les pattes…

Avoir l’air professionnelle et efficace est un vrai challenge quand il faut se battre puis négocier le clavier contre une petite fille amoureuse des épopées romanesques afin d’écrire ce mail hyper important et urgent…

Lucie grandissant, j’ai finalement trouvé comment négocier des temps de paix pour travailler intelligiblement avec elle dans les parages : je lui signale avant chaque appel professionnel que c’est un appel pour mon travail…

Je sais que tout du long elle me surveille du coin de l’œil, car à chaque fois que je raccroche elle rapplique immédiatement fière comme un coq…

Je ne suis cependant pas toujours à l’abri d’un imprévu…

 

3 commentaires sur “Quand Maman travaille”

  1. Tu as su bien négocier avec une Lucie bien sage <3 Mais trop drôle l'imprévu qui ne peut attendre lol Bisous

  2. Ah ah, à la maison, c’est radical: essaye de passer un coup de fil et les enfants rappliquent en se disputant

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.