« Mais pourquoi tu l’habilles comme un garçon ? »

Il y a des matins où j’habille ma fille et où je sais que j’entendrai immanquablement cette question dans la journée. En effet Lucie est une petite fille sans beaucoup de cheveux, donc souvent c’est sa tenue du jour qui fait son sexe du jour.20161018-lucie-fille-ou-garcon-01

Que l’on confonde ma fille avec un garçon m’indiffère totalement, elle est loin d’être pubère et franchement qu’importe ?! Personnellement, je ne sais pas non plus reconnaître le sexe de certains nourrissons ou enfants !

Par contre j’ai vite compris que, passé un âge, il ne faut plus trop poser la question sous peine de risquer une ire parentale terrible ! Je parle alors très prudemment à Lucie d’autre « bébé » ou autre « enfant » en espérant qu’à un moment je puisse demander le prénom (ce qui n’aide pas toujours ceci dit !).20161018-lucie-fille-ou-garcon-02

Heureusement, généralement, ces papas et mamans qui tempêtent si on se trompe sont très soucieux de ne laisser planer aucun doute sur le sexe de leur enfant. Au point qu’ils couvrent bien souvent leur fille dès la naissance d’accessoires ultra-féminins (barrettes, serre-tête ou bandeau fleuri, boucles d’oreilles, …) et/ou les plastronnent de déclinaison d’une nuance unique allant du rose au violet.20161018-lucie-fille-ou-garcon-04

Il faut reconnaitre que les marques de vêtements alimentent joyeusement cette tendance en refilant une grande majorité de vêtements ultra-genrés. J’ai failli décéder d’une overdose de rose à ma première visite aux rayons pour bébé fille !

Pour ne citer que des marques que je connais (et apprécie tout particulièrement) : chez Petit Bateau le rayon fille regorge de rose (j’aime pas le rose moi !), de nœud-nœud (argh), de petit col Claudine (berk) ou de liseré en picot (overdose). Chez Catimini, la marque de la féminité se situe dans les détails : avec du brillant ou de la tulle (ça décorera ma machine), elle se retrouve aussi jusque dans la composition du t-shirt : chez le garçon du 100% coton et chez la fille avec 5% d’elasthanne (je suppose pour mouler sensuellement le gracieux bidou de ma petite fille ? En tout cas c’est pas pour faciliter l’enfilement du vêtement sur un bébé rétif !)…20161018-lucie-fille-ou-garcon-03

Alors certes Lucie a quelques tenues avec des col Claudine, du rose, du brillant, du picot, de l’élasthanne, des fées, des robes, voir même des nœud-noeuds (re-argh !), à petites doses certaines tenues m’ont plu. Cependant je m’autorise allègrement à traverser la ligne symbolique du rayon garçon pour chourer leurs tenues ultra confortables avec de petits animaux ultra-mignons (des renards, des hippopotames, des ours, des chats !) et surtout je n’autorise personne à critiquer mon choix ! 20161018-lucie-fille-ou-garcon-05Faut-il s’habiller « en fille » pour être « une fille » ? Au fond, qu’est-ce que « une fille » ? Une personne en robe à nœud-noeud rose ? Un ADN contenant une paire de chromosomes XX ? Un ventre capable de donner la vie ? Une façon et une manière d’être ? Personnellement je ne sais pas quelle est la bonne réponse, je pense qu’il n’y en a a pas. Qu’il y a beaucoup de façons d’être « une fille » ou « une femme », mais qu’en aucun cas je n’accepterai que l’on bride ma fille à une seule.

Si ce pull avec des renards nous plait, si ce jean est plus pratique pour escalader à l’envers le toboggan, si ce bonnet en forme de chat lui va, elle pourra les porter. Ce n’est pas ça qui lui fera descendre une paire de testicules ou pousser une pomme d’Adam…Habillée "en garçon" vs "en fille"

36 commentaires sur “« Mais pourquoi tu l’habilles comme un garçon ? »”

  1. Tssss, les gens, j’te jure …
    Moi, on m’a sortie que FeuFolet était forcément un garçon car il avait une couverture bleu ciel sur sa poussette … alors, oui, c’est un garçon, mais si un jour il a une petite soeur, je vais pas acheter une couverture rose … (et même que un de mes porte-bébé, il est violet! )
    Je ne savais pas pour la composition, c’est fou! Mais, en y réfléchissant, il ne doit pas y avoir beaucoup de t-shirt de FeuFolet que je mettrai à une fille … on a beaucoup de véhicule et peu d’animaux mignons …

    1. J’ai une connaissance qui a racheté en rose pour sa fille des jouets qu’avait son aîné garçon en… bleu (y compris poussette, poupon, porteur) et me demande de lui passer des vêtements de fille car elle n’a plus assez d’argent pour en acheter! Mais euh moi je n’ai pas de vêtements « de fille » au sens où elle l’entend !

      1. Sérieux
        À la limite, les vêtements je peux comprendre qu’on craque pour des robes, des blouses, etc. Mais se « ruiner » pour racheter en rose des jouets qu’on a déjà ! Surtout si son garçon avait un poupon …

        1. Oui, je trouve ça bizarre aussi, j’essaie de respecter les priorités des autres mais ça me dépasse un peu… quand je lui passe des vêtements, je trie vraiment les rares trucs vraiment fille car sinon je sais qu’elle n’en fera pas d’usage… et je n’ai pas envie que les anciens vêtements de ma fille finissent à la poubelle sous prétexte qu’ils ne sont pas roses…

          1. Parce qu’elle jette ce qu’elle veut pas ?! Tu as une patience d’ange !!!

            1. Ben le truc, c’est qu’avant d’avoir des enfants, on était très liées… et ça me fait mal au coeur mais nos conceptions de l’éducation des

              1. Nos conceptions de l’éducation des enfants différent radicalement… j’essaie de respecter les choix de chacun… mais je risque de finir par perdre patience

        2. J’ai dit la même chose en lisant !!! « Sérieux ?!!!! »

      2. Ce sont pour les personnes comme elle que les marques ont accentué cette dichotomie fille/garçon, comme ça elle achète deux fois et donc la marque vend deux fois… Je la remercie pas pour ça xD

    2. TU LES METS DANS UN PORTE-BÉBÉ VIOLET ?!!! Tu vas les transformer en fiiiiiillles arrêteuuuh !!
      Tu sais les véhicules ça marche aussi sur les filles, Lu adore les camions, les voitures, les trains et les avions 😉

      1. Ouais, j’ai un porte bébé bleue, un vert et un violet et ils sont très bien dedans ! De toute façon, c’est moi qui porte, autant que ça me plaise 😉
        Pour les vêtements, je verrais en temps voulu 😉
        Peut-être que les rayons filles me déprimeront tellement que je reprendrais les vêtements des garçons ^^

        1. Wah t’es bien équipée !! Nous on avait juste un manduca gris avec des étoiles bleues pâles (ohmondieudubleupâlepourunefiiiiille) mais Lucie a mis 6 mois pour accepter d’y rester 20 minutes max 🙄

          1. Oui, j’ai un peu de tout j’adore porter, heureusement que les garçons aussi.

  2. C’est fou à quel point notre société à besoin de mettre des individus dans des cases, et cela pour tous les sujets et pour tous les âges. Genre, croyance, orientation sexuelle, opinion politique, etc. Et on a tendance à imposer ça aussi aux enfants. Tous les magasins et catalogues pour enfants en sont la preuves. On sépare parfaitement les vêtements et jeux pour filles et pour garçons, avec code couleurs et thèmes, soit disant appropriés. Les garçons en bleu, les filles en rose, les camions/voitures/dinosaures pour les garçonnets, poupées/cuisinières/coiffeuses pour les fillettes.

    Et franchement, ça m’a toujours beaucoup dérangé. Pourquoi obliger un enfant ( ou ses parents pour lui ) à choisir en fonction d’un classement arbitraire ? Pourquoi une petite fille ne pourrait-elle pas porter du rose et jouer aux voitures ou porter des gros pantalons de sport très solides et jouer à la poupée ? La pareille est valable pour les garçons aussi. Je pense surtout qu’il faudrait pouvoir laisser les enfants grandir et s’épanouir en fonction de leurs goûts, leurs intérêts et leurs conforts pour qu’il grandissent le mieux possible sans contrainte. Et on ne devrait pas non plus juger les parents en fonction de leurs choix quels qu’il soient sous prétexte de  » Mon dieu je ne sais pas le sexe de ce bébé/cet enfant « .

    1. Depuis que je suis enfant je me bats contre ces cases, mais maintenant que je suis mère je la sens la pression encore plus fortement. Je ne sais pas si c’est vraiment l’époque qui a rétrogradé ou moi qui y suis plus sensible. Mais les Lego filles, les VTech rose ça me révolte…

  3. Je rejoins tout à fait ton raisonnement ! Ce qui m’a choqué c’est que cela commence pendant la grossesse !?! Oui, oui ce petit être n’est pas encore sorti que déjà on voudrait lui attribuer des étiquettes !
    J’ai été cherché du tissu pour commencer à faire le trousseau du Petit Haricot et je n’ai choisi que des couleurs neutres (gris, moutarde, taupe, rouge, blanc…). Ca a complètement déstabilisé la vendeuse ! Elle m’a demandé si j’attendais un garçon… Euh, peut-être… On ne sait pas en fait (et on ne veut pas savoir)… Sa réponse : mais comment vous allez faire ! Ben, on va choisir des couleurs et des matières qui nous plaisent !
    Bref… Je suis tout à fait d’accord avec ta conclusion ! Laissons nos enfants faire leur choix !

    1. J’ai entendu cette remarque aussi comme on connaissait pas le sexe parce que Lucie planquait tout !! La couleur on avait choisi avant de savoir, pour un superbe orange vif qui illumine sa chambre. Mais plusieurs fois on m’a demandée comment j’allais faire sans connaître le sexe… alors que bon au final le plus utile à connaître c’est le nombre de bras ou de jambes hein…

  4. Pfff nímporte quoi! Tu l’habilles un peu comme tu veux dábord! Non mais! Maman dún petit garcon, pendant mes visites dans les magasins jái moi aussi note la difficulte d’habiller une petite fille ni en rose, ni en paillettes (je náime pas le rose). (idem dans les magasins de jouets dáilleurs)
    Si on a un jour une petite soeur pour mon fils, je ressortirais moi aussi les tshirts et pantalons mignons et pratiques de mon fils, elle aura aussi des robes (je trouve ca trop mignon) mais pas que ca et je sens que je vais galerer a trouver dáutres couleurs …
    Bref nécoute pas les gens, il faut toujours quíls se melent de ce qui ne les regarde pas , cést tellement plus simple de mettre les gens dans des cases …

    1. Je ne les écoute pas, j’habille ma fille comme je le veux et il y a que son père et elle qui puisse en redire ! Mais le fait d’entendre ces remarques encore en 2016 (puis 2017 et sans espoir les décennies suivantes) me désespère et c’est cela que je dénonce et critique. J’espère que ma fille saura s’affranchir de cette pression comme moi j’ai pu le faire !

  5. PS : jádore sa robe noire, rayee, elle est magnifique!

    1. Elle a un col claudine (beeeerk) mais elle plaisait à ma maman et au Chti… et au final je l’aime bien aussi (malgré le col !)

  6. Ici même combat! Je n’avais jamais réalisé pour la composition des vêtements elasthane mais pour les coupes et détails affriolants, ça me désespère un peu! Pour moi le plus important c’est le confort et la praticité, la facilité de mouvement pour ma fille. Je ne comprend pas au nom de quel diktat de la mode on peut affubler quotidiennement des petites filles de vêtements qui gênent leur motricité! D’ailleurs désormais Bibounette est la première à rejeter un vêtement si « ca gêne maman ». Or les vêtements du rayon garçon sont souvent plus confortables! Alors en grandissant il lui arrive de me demander des paillettes (et je respecte son goût) mais sa couleur préférée est tjs le bleu et elle aime se mouvoir en paix!

    1. Je sais pas encore comment les goûts de Lucie évolueront, j’avoue que je préfèrerai que ce soit pas trop princesse rose à paillettes mais bon faudra bien respecter ses envies un minimum… Mais ça me ferait mal au cœur qu’elle cède au diktat féminin ! Je voudrais qu’elle sache qu’il y a pas besoin d’ètre une princesse glamour pour être belle et aimée, que la beauté ce n’est que de l’apparence in fine…

      1. Comme tu l’as vu sur IG, hier je lui ai mis une robe pour la fête de Noel de mon travail (on m’a offert être robe et comme je ne la lui propose pas au quotidien pour aller à l’école, c’était l’occasion de l’utiliser). L’expérience m’a faut bien rire. D’abord en voyant la robe, Bibounette m’a dit : mais Maman c’est à moi, ça??? Ensuite, on a rencontré plusieurs personnes qui l’ont complimentée sur sa robe, et elle était toute fière et la montrait à son tour aux personnes rencontrées. Je me suis dit, zut, en fait elle aime mettre des robes à volants et je ne lui en propose pas… (comme toi, je veux respecter ses goûts). Mais en fait, je crois qu’elle réagissait ainsi aux compliments reçus (qu’elle ne reçoit pas habituellement sur sa tenue). Et surtout, assez vite elle a commencé à tirer sur l’encolure (raide) qui ne permettait pas (damned) d’y glisser sa peluche favorite… a me dire que la fermeture éclair dans le dos « ça gêne maman »… arrivée à la fête, elle a un peu oublié la robe (ou assimilé que le temps de la fête il fallait porter la robe?) mais dès que les gens ont commencé à partir, elle m’a dit : fête finie, moi enlever ça!!!

  7. Le pire c’est que même plus tard la question se pose, j’ai subi toute mon adolescence les remarques comme : t’es pas une fille, tu mets pas de robe/tu te maquilles pas/tu ne met que des t-shirt/tu n’as pas de coiffure étudiée/tu ne porte que des baskets/tu ne met que des jeans large, pas un seul slim/et j’en passe et des meilleures.

    Le plus étrange c’est que la plupart du temps c’est les filles de mon collège puis de mon lycée qui me faisait la remarque, et pas les mecs qui eux s’en fichaient déjà un peu plus. Certaines filles attendaient même que je sorte de cours pour m’attraper pour me mettre du maquillage et limite m’insultait parce que je ne respectait pas « le genre féminin ». C’est les femmes (enfin en l’occurence ici les gamines du lycée) qui entretiennent le plus ces petites cases à tel point que tu ne te sens limite plus le droit de porter ce qu’il te plaît et suivre le moule. Je pensais pas que ce genre de question pouvait arriver chez les petits enfants (après tout j’suis encore un peu jeune pour être dans ce « milieu ») mais en tout cas je suis contente de voir que tu abordes ce sujet. C’est assez épanouissant de se dire que non, toutes les femmes ne sont pas d’accord avec le fait de devoir être ultra-genrée. Donc merci 🙂

    1. Ado j’y ai eu droit aussi aux remarques, par contre personne n’a poussé jusqu’à faire des embuscades pour me maquiller (elles auraient été bien reçues tiens… Tu devrais prendreun spray démaquillant pour elles ! Ou une bombe de poivre au choix…).
      Je ne suis mas psy ou sociologue mais c’est tout à fait normal que les filles qui subissent cette pression soient celles qui l’imposent aux autres, elles ont intégré le diktat et force à le faire respecter car ne pas le suivre c’est les remettre elle en question.
      Toutes les femmes ne sont pas d’accord non !

      1. Au début j’osais pas puis après oui je leur ait fait gentiment comprendre que ça devenait lourd ^^ Maintenant j’ai quitté le lycée donc je risque plus de les revoir (vive les études post bac), mais le démaquillant aurait été une bonne idée !

        Après le fait qu’on soit ado doit jouer dans l’idée de se trouver une place, etc, d’ou le fait que sans doute y a des filles qui exagère a peine l’idée de comment on doit s’habiller quand on est une fille (dans les collèges t’façon y a de l’abus partout, entre les mecs dont les pantalons font voir la moitié de leurs caleçons colorés, les jeans ou y a plus de trou que de tissu, les leggins galaxy, breeeef on a rarement des vêtement aussi codifié et soumis à la mode que quand on a 14/18 ans j’crois…)

        M’enfin ça reste le genre de problématique assez intéressantes ^^

  8. Oooh merci ! Je commençais à penser que ce sont mes idées de nullipares qui me jouent des tours ! Je n’ai jamais compris pourquoi certains parents se battent corps et âme pour afficher le sexe de leur bébé. Je trouve que c’est plutôt une bonne chose qu’un enfant soit juste un enfant quelque soit son sexe.
    En tout cas j’adore le sourire de Lucie ! Elle est magnifique dans toutes les versions 🙂

    1. Nan nan en général ça nous change pas le passage nullipare primipare sur ce point !! De la même façon ce sont les personnes qui étaient très soucieuses de leur virilitéou féminité qui répercutent sur leurs enfants même quand ils ont deux poils sur le cailloux !
      Moi j’aime bien la liberté du début, elle vit sa vie selon ses passions !

  9. Oh, ta fille a quand même une bouille de petite fille je trouve.
    Pour ma part, j’aime beaucoup le rose et le violet, mais aussi le bleu. Par contre, les paillettes et les frou frou, c’est pas possible. Elle a quelques tenues très fille mais la majorité c’est unisexe voir je me fourni aussi dans le rayon garçon, comme toi. En réalité, j’achète la majorité de ses vêtement d’occasion, alors je fait avec ce que je trouve !
    Alors c’est sûr, ma fille n’a pas la classe mais elle peut courir, sauter, se salir, m’en fou et c’est bien ça le plus important !

  10. Ce qu’on peut affirmer en tout cas, c’est que tout lui va comme un gant a Lucie. Elle est aussi belle en robe qu’en pantalon!
    Pour le fait de « genrer » les habits… mes deux fils aines a-do-rent les chaussures du rayon fille, avec le rose, le brillant, le strass. Ca ressort tellement bien que les chaussures « garcon » font pale figure a cote et que la plupart du temps ils les boudent 😉

  11. Boh… De toute façon, d’ici peu (oui, les enfants commencent jeunes), elle t’imposera ses goûts ! Alors…

  12. A la maison aussi, on a beaucoup habillé la Miss avec des vêtements de garçon (parce que je trouvais quasiment plus de choses dans ce rayon qui soit pratique à mettre et pas cul-cul, et aussi parce que l’on savait qu’un numérobis suivrait, et que si c’était un garçon, ça serait compliqué de lui mettre des robes…). Sauf que maintenant, la Miss se rebelle. Le bleu. Non. Le noir. Non. Le jaune. Non. Le blanc non. « Rozze maman » et « non pas pantalon. Robe ! »… Je sais pas d’où elle sort ça (de la crèche j’imagine) parce que je suis loin de porter des robes tous les jours).
    Méfie toi !

    1. Argh dès la crèche ?!!!!!! Pour le moment elle est préservée elle reste avec moi mais l’école sera déterminante oui…
      Je crois qu’en facteur dans les crèches il y a les compliments que les petites filles reçoivent quand elles sont habillées en robe « oh tu as mis ta jolie robe », compliments qu’elles ont moins en venant en pantalon. J’avais lu un article à ce sujet…

  13. C’est hallucinant de voir à quel point on veut ranger les enfants dans des cases avant même la naissance !! Quand on a peint notre chambre d’amis en bleu, on nous a demandé l’air ahuri comment on ferait si on avait une fille un jour…
    Comme toi, je déteste tout le gnangnan noeud noeud froufroutant dont on veut affubler les petites filles. Je me suis souvent habillée moi même au rayon garçon. Et je suis bien comme ça.
    Là je ne veux pas savoir si le bébé que j’attend est une fille ou un garçon. J’ai l’impression de passer pour une extraterrestre. « Mais comment tu vas faire !! » « Mais je te donne la caisse de vêtements fille ou garçon du couuuup ? ». Ça me fatigue….

  14. En ce qui me concerne avec mes cheveux courts, on m’a prise pour un garçon jusqu’à mes 10 ans, bon faut dire aussi que je préférais jouer aux billes et grimper aux arbres plutôt que jouer à la poupée. Je t’ai envoyé mon adresse, un gros bisou sur la menotte innocente de Miss Lucie et merci !

Laisser un commentaire