Ragnagna les mains vertes

Lucie est une fille de la ville qui vit dans un appartement sans jardin ou balcon. Si nous avons la chance de ne pas vivre au milieu du goudron mais à côté d’une forêt avec des fermes royales pas loin, elle n’a pas encore eu l’occasion de plonger les mains dans la terre.

Ce printemps, incitée par ma mère qui lui a offert une petite boîte pour faire pousser des tomates cerises, je teste la main verte de Lucie ! Histoire de voir si elle a ma lourde hérédité de noyeuse de plantes… En attendant, fidèle à moi-même, c’était mal barré dès le début pour notre plantation…

Pour ma défense, c’était pas précisé sur le mode d’emploi que le petit bout de coton posé sur le pot c’était les graines en fait… Je pouvais l’attendre longtemps mon plan de tomates…

2 commentaire sur “Ragnagna les mains vertes”

  1. Un chance que tu n’aies pas jeté le coton 😀 Pour une si délicate entreprise, c’est mieux de vous y mettre à trois 🙂 Mais j’imagine l’émerveillement de Lucie quand elle verra se pointer la jeune pousse ! Bisous

    1. Je me suis surtout méfiée en fait, me connaissant !! Je me disais que c’était bizarre ce truc posé sur la terre 😆 Elle regarde déjà beaucoup le rhododendrons en face de sa chambre fleurir, pour la tomate on verra si quelque chose arrive à me survivre !!! 🙄

Laisser un commentaire