Un zeste de méthode Coué

Au retour du Canada nous avions rendez-vous avec d’autres familles pour visiter la future école de Lucie. C’était la première fois que l’on pouvait franchir les grilles et on sentait l’enjeu à la clé auprès des parents…

De mon côté, j’ai préféré ne pas trop vendre de poudre de perlimpinpin à Lucie, histoire que le jour J elle ne m’accuse pas de lui avoir survendue la chose !!

4 commentaire sur “Un zeste de méthode Coué”

  1. Tu as très bien fait ! Les enfants sentent très vite quand on leur gonfle les choses . Il vaut mieux qu’elle se fasse sa propre idée 🙂 Bisous

    1. Qui vivra verra oui !! La fin de la belle vie pour elle sans contraintes dans tous les cas !

  2. Ah voilà donc pourquoi certains enfants décident qu’ils en ont assez vu après un jour d’école et ne veulent plus y retourner : les parents avaient peut-être été trop enthousiastes dans leur description de l’école !…
    Le mien après sa visite était content : il y avait deux dinettes, une dans la classe, une dans la garderie, c’est tout ce qui lui importait à l’époque… Et le temps que la rentrée arrive, il avait déjà d’autres préoccupations de toutes façons ! (ciel que c’est loin ! 6 ans déjà…)

    1. Ça va trop vite le temps avec eux !!!
      C’est top que la dinette lui ait autant plus dans l’école !! Lucie a pas été emballée par quoique ce soit, on verra à la rentrée…

Laisser un commentaire