Hors normes

C’était il y a peu, au boulot, mon collègue me décrivait ses ex-copines, des filles un peu extrêmes, vraiment bizarres. Compatissante comme je suis, j’étais juste explosée de rire sur mon bureau, grognant très dignement. Quand j’ai enfin repris mon souffle, je lui ai demandé « Mais pourquoi tu sors pas avec des nanas normales ? Je sais pas, des nanas comme moi, pas droguées, pas fanatiques, … ?! ». Et là il m’a juste bien soufflé en répondant spontanément « Mais t’es pas normale toi ! ».
Des vieux souvenirs me sont revenus, j’ai arrêté de rire. Moi qui pensais que la période où l’on m’appelait « E.T. » était finie et loin derrière moi…

Enfant, j’étais ce que l’on appelle un garçon manqué. Je tapais ceux qui me manquaient de respect au lieu de crier, je détestais les poupées, j’adorais les histoires d’aventures, je jouais au Lego avec mes frères, je hurlais quand on me forçait à porter une robe, je me chamaillais avec mes frères pour avoir la Game Boy (d’ailleurs quel nom à la con quand on y pense), j’avais les cheveux courts, etc. Je pourrais multiplier les exemples à l’infini, d’ailleurs avant que la puberté ne se fasse sentir, on se trompait souvent sur mon sexe quand on ne me connaissait pas.
Ajoutez à cela une absence totale de culture générale « classique » : sans télévision et sans intérêt pour les people, j’étais regardée comme une alien dès que je demandais ce qu’était le principe de « Tournez Manège » ou qui était « Christina Aguilera ». Bref, mes amies me surnommaient affectueusement E.T.

Depuis, la puberté c’est fini tant bien que mal, je suis loin d’être une « femme », voir même une « fille » mais j’ai les cheveux longs ! Je pensais être un peu entrée dans la « normalité », sans pour autant être l’archétype féminin, mais il semblerait que non.
Et finalement tant mieux car si je ne suis pas la femme parfaite, j’ai la chance d’avoir trouvé un homme formidable que j’aime et qui m’aime, moi, mes bourrelets et mes poils. Et la « normalité », je l’emmerde car on est tous différent à notre façon.

J’ai eu envie de râler un peu quand :

  • j’ai lu ici que le « professeur » Dukon Dukan a voulu faire mousser autour de son livre dans les médias en lançant l’idée la plus stupide de ce début 2012 (donner des points bonus aux personnes ayant un IMC dans la norme admise médicalement).
  • j’ai vu ici la nouvelle gamme rose « pour filles » de Lego jouant sur les caricatures j’aime les animaux/je veux être une star auquel Nintendo nous avait habitué grâce à la super collection Léa Passion et hypersexualisant les jouets, des Legos avec des poitrines nan mais franchement ? A quand la bosse de la quéquette pour les garçons ?!
  • j’ai entendu ma nièce adorée me dire que Cars c’était pour les garçons
  • j’ai entendu une jeune fille dans le métro dire à sa mère, pleine d’assurance du haut de ses 19 ans et demi, que dans un couple, la femme ne devait pas se relâcher pilairement parlant et surtout pas au début de sa relation (c’est sur que pour un homme voir un poil, c’est effrayant voir traumatisant…)
  • j’ai vu l’arrivée des geekettes-poufs(1) dans les jeux en ligne (tu sais celle qui va draguer tous les mecs -dont ton copain- pour avoir des items et foutre une ambiance de merde ?)…
  • je ne parle même pas de la tendance proud to be geek or « geekette », lâchez moi les baskets !
  • qu’une école primaire avait du interdire dans son règlement les mini-jupes, maquillage et talon haut.
  • etc !

(1) Mon correcteur orthographique corrige « geekettes-poufs » par « serviettes-éponges »! J’adore les auto correct fails !

34 commentaire sur “Hors normes”

  1. quand j’étais petite, j’étais aussi garçon manqué (mais j’aimais bien mes barbies, que j’habillais en mec parce que j’ai jamais eu de ken), ensuite j’ai grandi, ado asexuée. depuis je suis devenue femme, avec tous les accessoires et pourtant je suis toujours aussi heureuse quand le géant me dit que je ne suis pas une fille :-).
    et pour les poils, faut arrêter un peu, on s’épile pour soi par pour son mec. je me suis toujours épilée (les dessous de bras et les jambes, pas le maillot), célibataire ou en couple.

    1. La fin de ce que tu dis est très vrai, il faut prendre soin de soi ou non si on le veut pour se plaire à soi et non pour quelqu’un d’autre…

  2. J’adore ton correcteur automatique ! lool…
    En tout cas moi j’en ai déjà rencontré une pouf qui essayait de gratter des rencard en ligne avec des potes à moi sur des jeux de mecs, l’hallucination totale, non mais sérieux?? Et puis elles peuvent pas aller sur adopte un mec… alala.. 😉
    Passes une excellente journée, à bientôt, bises à toi.

    Clara

    1. Une seule tu as de la chance 😛 Moi j’en croise des paquets, dont une qui a voulu faire sa belle avec MON Chti. Autant te dire que elle je la laissais crever sans remord dans les raids qu’on faisait après…

  3. J’adore les auto-corrections aussi ! ^^

    Sinon, dans notre société, il faut toujours être dans la norme et ne pas en sortir. Je ne fais qu’énoncer une évidence tant et tant de fois dénoncée. Mais, pourtant encore trop réelle ! :-s

    Moi aussi, j’étais garçon manqué. Je jouais à Bio-man, je regardais Nicky Larson et je voulais être policière. En échange, ma mère me faisait porter d’hideuses robes à dentelles… Histoire que je comprenne mon statut de fille !

    Depuis, j’ai grandi. Mais, je reste encore, parfois, aussi, une E.T. Et au fond, je crois que chacun a déjà eu cette impression-là, sans oser l’avouer. 🙂

    1. Et quand on sort de la norme, on est pointé du doigt et moqué. Heureusement passé le lycée, on peut enfin éviter les gens étroits d’esprit et apprendre à s’assumer 🙂
      PS: argh pour les robes ! Et en plus je suis sure que dans l’album de famille, tu as toutes tes photos où tu tires la gueule dans tes robes histoire de te rappeler !

  4. Big up à toi Ragnagna!! On est tous anormaux à notre façon !!
    Et de la même façon, la normalité c’est un concept à la con parce que tout le monde a sa définition de la normalité et moi en tout cas, je kiffe la tienne!!!

    1. C’est parce qu’on est des Promarker’s girls ! 😆

  5. Comme tu l’as dit, on est tous différents à notre façon! Ce qu’il faut c’est assumer ses délires et être fidèle à soi même! Sur ces belles paroles, j’m’en vais faire mon repassage! VDM

    1. Tu as bien finis ton repassage 😛 ? Moi j’ai laissé tombé cette idée ! Ça se fait sur le corps chez nous !
      S’assumer, être fidèle à soi-même et s’aimer aussi !

  6. c’est à se demander dans quel monde on vit

    1. Un monde de fous (morbides qui aiment regarder les accidents 😉 )

  7. Toi, je t’aime.
    En tout bien tout honneur, mais quand même, quoi. Et moi, j’ai toujours les cheveux courts ;0)

    1. Moi j’ai les cheveux aux omoplates, depuis que je les ai laissé poussé, cela a été tellement long que j’ai la flemme de recouper court au cas où je préfère les cheveux longs. Et le Chti aime bien donc tant qu’à joindre l’agréable à la flemme 🙄
      Et aww ♥ ! Tu as des nouvelles de la petite ??

      1. Non, pas encore, j’ai eu une semaine strange et j’ai pas refoutu les pieds en classe. Mardi, normalement, je vous tiens au courant !

  8. C’est quoi la normalité hein? Moi je sais toujours pas, c’est un mot qui me fait peur un peu… L’important c’est que toi tu sois bien avec toi-même, et tous les copains qui vivent dans le dedans de ta tête nan? xxx

    1. Tous mes copains qui vivent dans ma tête et disent coucou d’ailleurs 😉 Et rien que l’être bien avec soi-même c’est dur donc si en plus il faut entrer dans un moule 🙂

  9. J’ai eu les cheveux courts, la rebelle attitude très tôt, très vite remplacée par la « lecture/radiohead/cinéma en solo » attitude car les autres et leurs histoires de scooter/maquillage/alliage/régime/épilation me pompaient grandement !!!

    Alors, oui, je suis un peu geek (désolée), mais pas que… je suis grosse et pas trop conne, j’ai des diplômes et deux mômes, de l’humour, des goûts très sûrs (mais puisque je te dis que Ragnagna des bois jolis : c’est un blog qui te cultive ta tête!!!) et j’ai 32 ans aujourd’hui !!! Et ceux qui trouvent qu’une maman/femme/adulte c’est pas comme ça ou qu’on devrait agir autrement ben : crotte qui pue dans ta face mon p’tit père !!! (^^)y

    1. Ce que j’aime pas c’est pas le fait d’être geek mais le fait que l’on pointe la nana qui joue à Nintendogs sur sa DS rose comme une geek. Que le geekisme soit devenu une mode tendance. Quand j’étais ado, ce mot n’existait pas, on avait pas besoin de me qualifier.
      Ouais Ragnagna des Bois Jolis ça cultive trop ! Bon un peu moins que toi mais je me vois pas traduire mes bédés 😛
      Je te l’ai dit hier en live (je te jure je te guettais partout) mais bonnaaaniiiv !

      1. Merciii aki !! T’es trop zentille !! Tu m’as guettée : mais j’étais trop occupée à ouvrir mes très nombreux cadeaux !!!

        Je sais plus si je t’ai dit mais chéri m’a offert une tablette de la mort qui tue… il va me falloir 125 heures pour comprendre comment ça fonctionne, mais j’suis trop contente ! (^^)y

        1. Si tu m’as dis !! J’attends de voir ça ! Il gère Blibli 😉

          1. Bon ben voilà la preuve flagrante que j’ai bien vieilli : je radote !!! (^^)y

  10. Je suis mdr sur l’auto-correction !^^
    Bah, moi aussi je suis un peu alien sur les bords (et encore plus au milieu), et alors ? J’aime pas les fifilles à leurs mamans, j’ai toujours eu plus de copains que de copines, et jusqu’à présent les mecs avec qui je suis sortie n’avaient pas trop à se plaindre… au contraire.

    1. Moi je suis alien mais fille à ma maman quand même 😎 Mais j’avoue, j’ai longtemps préféré les amis garçons. Jusqu’à ce que la paire de seins les gênent quoi !

  11. MDR l’auto-correction!
    Moi aussi j’étais un garçon manqué (avec deux grands frères, ça aide pas) et je m’en suis bien tirée : j’ai un Namour qui m’aime comme je suis, avec mes bourrelets… et mes poils (parce que je ne m’épile pas aussi souvent que je le voudrais).
    C’est nous qui sommes normales, non?

    1. Vu qu’on est deux nous pouvons édicter une nouvelle normalité ! Bienvenue dans notre réalité Kiara :mrgreen:

  12. Sur quel critère il te disait ça ton collègue alors finalement ?
    Franchement, la normalité, ça veut rien dire : en ce qui me concerne, j’ai à la fois l’impression d’être hyper normale et pas normale du tout, alors bon ! On est ce qu’on est c’est tout 😉 Et ceux qui disent que je suis bizarre (oui je sais qu’il y en a !), bah ça me fait juste bien rire 😀

    PS : j’adore ton correcteur d’orthographe 🙂

    1. Je crois que c’est le fait que je sois une fille qui joue sur Internet, qui est des centres d’intérêt plutôt masculin et que j’ai un caractère assez prononcé. Fin c’est de la connerie, je suis pas non plus folklo quand même 😆

  13. Hum tu veux dire qu’il y a des filles qui viennent draguer sur wow ? C’est ptet des hommes qui viennent diviser pour mieux régner MOU HA HA !! Raaaaaaah moi je suis halluciné par le snobisme « je-porte-des-lunettes-à-grosses-montures-et-une-montre-casio-digitale-couleur-or-super-moche » >> sérieusement WTF ?! (bon c’est mon point de vue hein)

    1. Il y a les deux, les filles qui draguent (car un mec sur Internet est un mec frustré, donc n’importe quelle fille est une déesse pour lui à partir du moment où elle lui montre un sein) et des mecs qui se font passer pour des filles pour s’amuser ou profiter des offrandes des autres mecs. Je pourrais faire un article sur la faune craignos online !
      Oh oui pitié la mode grosses-montures-et-une-montre-casio-digitale-couleur-or-super-moche-et-baskets-flashy ! Ou le short-ras-du-cul-sur-collant-avec-botte-burberry. Berrrrk !

  14. moi tout pareil: car c’est trop nul une jupe pour faire le cochon pendu!
    par contre les poils… aaaaah les poils c’est toute une histoire… une histoire pourrie plein de sang de cire de lame et de gant en pierre ponce… sans dèc ce devrait être la mode aux yétis !!

    1. Je vote pour la mode yétis à fond, c’est beaucoup de souffrance, d’énergie, de pollution et d’argents pour rien ! Didine présidente !!

  15. Grand merci pour ton article 🙂
    Et vive les geeks qui étaient des gens « bizarres » avant qu’ils ne deviennent hype ^^

    1. C’est tout à fait ça, le temps où on était bizarre, c’était le bon temps !

Laisser un commentaire