Mon embolie joli

Dans mon dernier article, pour les 1 mois d’Erwan, je vous parlais de mes nombreuses courbatures. J’ai depuis appris que ce n’était pas à proprement parler des courbatures… Toute cette histoire a commencé en douceur, de façon pernicieuse : une petite crampe au mollet qui traîne deux jours comme ça…Dans le rythme de vie d’une jeune maman on ne s’arrête pas à ça, il y a des machines à tourner, des nuits à veiller, la grande à récupérer à l’école, … Puis la crampe disparaît comme elle est venue, remplacée par une douleur poignante au niveau du torse…Cette courbature au thorax me saisit de plus en plus, même prendre Erwan dans son lit devient douloureux, j’adapte inconsciemment ma posture pour diminuer la douleur…Parallèlement à ces douleurs, sans que je trace un quelconque lien entre ces symptômes, remonter de l’école devient épuisant, épuisant au point qu’une voisine croisée sur la route me propose de prendre le relai et de pousser ma poussette pour moi, épuisant au point que j’accepte son aide. Là aussi, quoi de plus normal pour une jeune maman courbaturée et fatiguée qui cumule nuits blanches et journées chargées ?!C’est comme ce satané rhume qui traîne en ce moment, quelle plaie ! J’ai encore ramassé les microbes de Lucie, cadeau de l’école ! Chaque quinte de toux en plus réveille la douleur dans la poitrine, je n’arrive même pas à inspirer correctement pour expectorer ce qui me gêne !Tout cumulé, en quelques jours seulement, cela devenait difficile au quotidien… Mais c’est tellement compliqué d’avoir un rendez-vous chez un docteur ici ! Particulièrement avec deux jeunes enfants dans les pattes, les 3h en salle d’attente sont longues et risquées…
C’est une recherche Google plus tard cependant que j’ai d’un coup trouvé la motivation nécessaire pour consulter à tout prix et rapidement…Maintenant restait à trouver un docteur car visiblement le mercredi n’est pas un bon jour pour trouver un médecin disponible…

8 commentaires sur “Mon embolie joli”

    1. Le soulagement a été quasi immédiat dès le premier traitement injecté, et je dois avouer que cela a fait un bien fouuuuu !! Comme un poids énorme qui partait de la poitrine, j’avais l’impression de respirer pour la première fois !

  1. Hééééé, mais ça va pas de nous laisser avec un tel suspens ?! C’est criminel !!!!
    Bon heureusement que j’ai assez de capacité de réflexion pour me dire que si tu écris et dessines, c’est que tout va mieux ! Ouf, je suis moins angoissée du coup… Mais j’attends la suite quand même !

    1. Oh mince !! J’avais pas pensé que ça faisait une sorte de suspens, j’ai coupé l’article pour pas faire trop long, sinon j’en vois pas le bout et je me décourage…
      *Spoiler alert* Je vais bien et sans séquelle, j’ai eu de la chance !!

  2. C’est devenu la galère pour se faire soigner ! Tu cumulais pourtant des symptômes inquiétants ! Si tu l’écris ( et le dessines avec humour ) c’est que tout va bien …mais j’attends la suite avec impatience ! gros bisous

    1. Oui c’est galère pour se faire soigner chez nous et ça va pas en s’améliorant ils approchent tous de la retraite… Il faut soit aller chez le docteur régulièrement pour avoir des passes-droits en cas d’urgence, soit ne jamais avoir besoin d’un docteur… En tout cas je comprends mieux pourquoi les urgences sont pleines…

  3. Je comprends que tu sois passée à côté quelques temps… Même en connaissant les risques post grossesse, je crois que j’aurais réagi comme toi… J’espère juste que j’aurais fini par avoir le réflexe d’aller consulter!

    1. Je pense que n’importe qui aurait eu le réflexe, je n’arrivais plus à prendre mon fils dans son lit sans avoir une douleur horrible. J’avais peur de le lâcher à cause de la douleur ! C’est pour ça que j’y suis allée, je pensais vraiment pas être dans des symptômes de suite de couche plus d’un mois après. C’était déjà du passé dans ma tête !!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.