Lost in translation #3

Cela fait plus de 5 ans que le Chti est descendu par amour du Pas-de-Calais dans le honni Parisii. Le temps d’adaptation a été long (et ne sera probablement jamais terminé), aujourd’hui encore plusieurs mots et expressions trahissent ses origines comme « wassingue », « crayon de bois », « cassonade », « ski ». Mais l’endroit où le Chti lutte le plus est dans les boulangeries :Petit pain ou pain au chocolat ?Petit pain ou pain au chocolat ?Petit pain ou pain au chocolat ?Je connaissais la « chocolatine » du Sud (que l’on met après dans une « poche ») mais dans le Nord c’est « petit pain ». Cela vous semble moins logique que « pain au chocolat » ? Je pense pareil, mais pour le Chti un « pain au chocolat » est un pain au chocolat.

Finalement, après moultes déceptions, le Chti trouva une ruse pour arriver à être servi correctement :Un "petit pain au chocolat" pardis !Mais les boulangers sont fourbes et vils, comme chacun sait !Un "petit pain au chocolat" ?Un "petit pain au chocolat" ?

32 commentaires sur “Lost in translation #3”

    1. Exilé par amour, condamné à vivre loin de sa terre pour sa promise (je me sens d’humeur lyrique vi !)

  1. J’ai connu les mêmes tribulations ! hihihi Le pire c’est qu’au début j’étais choquée et je leur disais  » mais je suis bien en France ?  » 😀 Le pompon fut avec  » ski » Lors de mes premières vacances dans le Sud j’ai demandé 2 skis à l’épicerie du village. Elle m’a regardé comme si je venais de Mars  » au mois d’août ?  » J’ai alors cru bon de corriger  » 2 esquimaux svp  » …j’ai cru qu’elle allait appeler police secours ! Je lui ai montré du doigt l’objet convoité :  » Ahhh des sucettes glacées !  » . Je suis restée dans le sud mais de temps en temps mes expressions nordistes refont surface ! 😀 Bon mardi Bisous

    1. J’aime bien ces petites différences, ça fait partie de la richesse de nos cultures ! Après il faut parfois un dictionnaire mais globalement on se comprend, c’est l’essentiel 😛

  2. ici, avant on disait « pain français » pour dire « baguette » mais maintenant on dit baguette, c’est plus simple 🙂

    1. « Pain français » ? Pour notre machine à pain c’est un autre type de pain particulier (que j’adore) 😆
      Remarque je dis ça mais à Versailles, nous avons des « baguettes traditions » ou des « flûtes » ou mille noms bizarres, je galère parfois à avoir juste une baguette normale !

  3. hahaha, excellent cette illustration!!! roh ton pauvre chéri, toute cette galère pour un pain au chocalt, euh petit pain j’veux dire :-D. Un vrai choc des cultures, comme quoi pas besoin d’aller très loin pour être « lost in translation » :-D. Bref, j’adore!!

    1. On a l’habitude de penser que la France est un grand pays unique et similaire, mais au final chaque village a réussi à préserver quelques traditions !! 😆

  4. Trop mignon en fait !

    1. Il en a gardé l’habitude de me laisser commander dans les boulangeries 😛

  5. Dans l’est aussi on dit un petit pain et… j’ai tenté la même ruse avec le même résultat au bout !!!

    1. Le monde est totalement mal fichu ! Quelle idée de faire des mini-viennoiseries hein 😛

  6. En Alsace, on dit aussi petit pain :p

    1. C’est marrant que le nord et l’est utilise le même mot, c’est pourtant pas si frontalier ! L’histoire économique des régions doit expliquer la similarité.

      1. J’ai déjà remarqué qu »il y a quelques expressions en commun entre le nord et l’est 🙂

  7. Ah ben je le comprends! j’ai mis un moment à arrêter de demander des chocolatines et des poches! Mais bon, c’est bon j’ai compris qu’en Rhône Alpes on demande des pains au chocolat et des sacs… En revanche j’ai toujours du mal avec le « je vous fais une carte » pour le paiement CB! Et je me bats avec ma fille pour qu’elle ne prenne pas la sale habitude du « Y » n’importe où (genre « tu y fais » « tu m’y donnes » etc. Beurk

    1. Alors le « je vous fais une carte » c’est que de là-bas 😛 J’avais jamais entendu ça non plus ! Et c’est pas très joli 😛 Fin mieux que le « y » de ta fille, effectivement LUTTE NAT !! C’est pour son bien 😯

  8. lol ! mais il a raison c’est des petits pains !!!!

    1. Mais non mais non 😛 Mes boulangers protestent 😛

  9. Haha, je continue à dire wassingue, crayon de bois, et « loude » à la place de « porte »… et effectivement à la boulangerie c’est souvent l’incompréhension ! Je compatis !

    1. « Loude » il me le dis pas ! Et heureusement !!! Je serais systématiquement paumée 😆 Mais pour le reste petit à petit je m’y fais.
      Et j’aime bien quand il me demande « et ce mot là XXX tu l’utilises ou c’est que min coin? », c’est mignon ♥

  10. 😀 😀 Le pauvre… C’est vrai qu’un croissant c’est partout pareil mais un pain au chocolat non quoi, pas normal :p

    1. Ouais alors le croissant c’est un autre problème, croissant « au beurre » ou croissant « normal » hein ? Moi je croyais que le croissant au beurre c’était le croissant normal !!! 😯

      1. Euh ben moi aussi ! Quelle est la différence ? Le normal c’est quoi ? à l’huile ? mdr

  11. Haha le pauvre xD Non mais quelle idée aussi de dire « petit pain » pour un « pain au chocolat » ! J’avoue que l’astuce du « un petit pain au chocolat » était pas mal, dommage qu’il existe des minis-viennoiseries !

    1. Tout à fait d’accord, « petit pain » pour « pain au chocolat » ça n’a pas de sens !!! Lui qui imagine des pains totalement au chocolat mais quelle idée ! 😛

  12. Hahaha le pauvre. J’ai eu beaucoup de mal à m’adapter aux « sacs » au lieu de poche également….par contre, je me suis rapidement faite aux pains aux chocolats au lieu de chocolatine.Quand on est habitué à une certain vocabulaire depuis toujours, c’est un peu compliqué d’en changer…

    1. Et parfois, dans les moments de fatigue par exemple, les habitudes reviennent sans qu’on y prenne garde !

  13. Tes dessins sont trop mignons !

    1. Merci beaucoup Hermine !!! ♥

  14. Roh la la j’adore ces différences de vocabulaire !! Le gros choc a été quand j’ai débarqué en région parisienne vers 20 piges : nanméquoi, les gens disent pas « poche » ?? pour la chocolatine, je savais déjà 😉 et puis, j’ai sympathisé avec des belges qui avaient aussi toute leur batterie de vocabulaire « local ». On a fait des échanges culturels et depuis, je me régale de sortir mon « bordeluche » (le français de Bordeaux 🙂

    1. Moi aussi j’adore ces nuances !! Ça fait tout le sel de la langue !!! Et c’est amusant de découvrir parfois qu’un mot que l’on pensait universel est en fait inconnu pour les 3/4 des gens 😆
      Tu as bien raison de conserver ton bordeluche, à défaut d’avoir des mots typiquement parisiens, j’ai plein de vieilles expressions en réserve qui font rouler des yeux le Chti roll:

Laisser un commentaire