Hystero ou hypersensible ? Aucun des deux, humaine mon capitaine

L’hypersensibilité, faut-il en faire tout un foin ?

L’hypersensibilité est un sujet que j’ai lu dernièrement sur plusieurs blogs. Je me suis intéressée au sujet la première fois par pure curiosité, en suivant un lien de la Une d’Hellocoton. J’ai néanmoins été suffisamment interpellée pour aller lire la page Wikipédia. J’ai progressivement haussé un sourcil, puis le second. Pas mal d’éléments semblaient me correspondre dans leur description.

Mais au final est-ce si significatif ? Je suis quelqu’un de très rationnel parfois alors qui répondrait non à « vie intérieure riche et complexe » à part un dépressif ? « Nan je vous assure ma vie intérieure est pauvre, morne et triste… »
Et puis je crains toujours dans ces sujets l’effet Barnum, celui qui nous fait dire quand on lit la description très flou de notre signe astrologique que c’est tout à fait nous en fait !

Aussi j’ai innocemment dressé la liste au Chti, personne plus objective mais qui me connait suffisamment, en lui demandant si selon lui ces phrases pouvaient s’appliquer à moi.
J’ai récolté un paquet de « oui » et d’exemples de situations pas toujours à mon avantage, j’ai tourné court à la conversation…

Donc je serais hypersensible ? C’est-à-dire plus sensible que la moyenne des humains ? Et finalement est-ce surprenant ? Quand il y a une moyenne, il faut toujours des gens au-dessus et d’autres en-dessous. D’où selon les chiffres 15 à 20% des personnes seraient « hypersensibles ».

En quoi ça me change de me savoir hypersensible ? J’ai toujours été sensible et j’ai toujours vécu avec. Je n’ai jamais supporté les cris (et suis incapable de crier maintenant), une accusation injuste me dévaste, je fonds en larme devant un chaton et un chiot qui se léchouille l’un l’autre, j’ai besoin de me ressourcer (en Bretagne, le week-end, auprès de mon Chti, de mon Plume), je m’attache excessivement aux objets de mon quotidien, …
C’est de la même façon que je sais que je suis petite et que, à mon (grand) âge, mes chances de grandir encore sont nulles ! Je n’atteindrai jamais les placards du haut de la cuisine mais en revanche je peux m’allonger de tout mon long dans la largeur de mon lit.

Je vis avec et mon entourage également. Je m’adapte car le monde ne s’adaptera pas à moi. Il ne va pas d’un coup devenir tout doux et paisible pour préserver mes petites émotions ou mes jolis yeux de biche. Alors, comme tout le monde, je vais continuer mon bonhomme de chemin avec en bandoulière mon surplus de sensibilité à fleur de peau, m’adaptant à ma société et écopant des déboires, comme tout le monde. Ce qui compte c’est de garder le cap.Hystero ou hypersensible ? Aucun des deux, humaine mon capitaine

Hystéro ou hypersensible ? Aucun des deux, humaine mon capitaine…

25 commentaires sur “L’hypersensibilité, faut-il en faire tout un foin ?”

  1. Merci Aki pour ce merveilleux post où d’autres émotifs (comme moi) se reconnaitront.
    Merci de rendre aux humains ce qui appartient aux humains.

    Si être sensible est un défaut, je le revendique haut et fort.
    Ma vie va beaucoup mieux depuis que je suis claire avec ce fait : voilà, parfois je pleure, parfois ça déborde. C’est ma soupape de sécurité et grâce à ça moi au moins je n’aurais pas d’ulcère (j’espère sinon merde c’est pas juste)

    1. Je dirais en fait que ce n’est ni un défaut, ni une qualité. C’est un fait à gérer. Ça nous rend capable de percevoir les humeurs de nos interlocuteurs mais ça peut transformer un problème en une montagne infranchissable. Mais c’est sur qu’il faut comprendre que l’on est pas folle, mais juste plus sensibles comme d’autres sont meilleurs en maths. Autrement on se met encore plus la pression !

  2. J’étais sensible. Depuis que je suis enceinte, je suis hypersensible. Au début, ça surprend, Namour se moquait de moi (je chiale devant des reportages sur n’importe quel sujet). Maintenant, je commence à m’habituer.
    Mais mieux vaut être trop sensible que pas assez, selon moi.

    1. Rien n’est plus fourbe qu’un documentaire animalier… Je n’en regarde jamais car systématiquement ça me fait pleurer comme une fontaine 😛
      Mais le Chti est habitué depuis, parfois il fait juste « naaaan tu vas pas pleurer ?? Ah bah si » et puis il me fait un câlin pour que j’arrête 😆
      Par contre ça craint si ça empire si jamais je tombe enceinte 😡

  3. Vive les hormones.
    Moi je suis hypersensible certains jours du mois. Dans ces cas-là je pleure même sans aucune raison, ça coule tout seul.
    Mais je suis aussi plus sensible qu’avant depuis que j’ai mes problèmes de santé. Pas de là à fondre en larmes sur une photo de chaton, mais plus dans le sens « je ne supporte plus le bruit ni la violence » par exemple.
    Avant je ne pleurais jamais, pour quoique ce soit, du film triste à la mort d’un proche. Je préférais.

    1. Ça peut m’arriver quand je suis fatiguée les larmes sans raison, et les règles augmentent le niveau de sensibilité aussi (si c’est bien ce que tu voulais dire par « certains jours du mois » !).
      Avant d’être malade ? Moi c’était avant de rencontrer le Chti, ado j’étais pas pleureuse. D’où j’ai été crescendo aux enterrements de mes grands-parents, mon dernier papy je faisais le même bruit qu’un goret. Fin je m’en fichais totalement sur le moment (et aujourd’hui toujours remarque)…

      1. Vi c’est ça « certains jours du mois » !
        Au moment de l’ovulation et quelques jours avant mes règles, c’est infernal, je ne maîtrise rien.

        1. C’est à ça que le Chti repère quand mes règles arrivent. Et il se trompe rarement, j’aime pas ça !

          1. Ben c’est ce que je disais avec ma playlist dimanche, mon Ours le repère tout de suite, et il se planque^^

            1. J’avais raté ton article effectivement !! J’ai été voir 😛
              J’ai hiberné le week-end dernier (et je vais recommencer direct pour ce week-end je sens, j’ai une bonne crève de merde)

              1. Argh =(
                Soigne-toi bien. Moi je devais sortir aujourd’hui… et puis non. J’ai toujours pas envie.

  4. je ne supporte pas les cris et suis incapable de crier. comme ça me parle! ça me met dans un état pas possible!

    1. Pourtant parfois (souvent…) ça ferait du bien de crier un bon coup au lieu de ruminer.

      1. Oh que oui! C’est un de mes grands « regrets ». Un bon cri qui tue! Il me semble que j’en avais fait un billet d’ailleurs.

        1. Oui tu en avais parlé ! Je m’en souviens aussi 🙂

  5. Moi je suis hypersensible; avant j’étais juste sensible, depuis ma dépression beaucoup plus, mais ce n’est pas une mauvaise chose!
    Moi je pleure comme je fais pipi, ça me détend, ça fait sortir le méchant, et puis voilà!!

    1. J’aime pas pleurer en public !! Et pour dire comme vous, je préfère me détendre en faisant autre chose !!
      Mais quand ça doit sortir, ça doit.
      Puis sinon je saigne du nez, alors tant qu’à faire j’ai l’air moins con à pleurer qu’avec des mouchoirs enroulés dans les naseaux 😆

  6. Je suis hypersensible moi aussi. J’essaie autant que possible de me préserver de ce qui me heurte profondément, ça n’est pas toujours possible avec cet avalanche d’infos qu’on préférerait ne pas avoir…

    Je me suis fabriquée une belle armure. Mais si je dois l’enlever pour laisser sortie le trop plein, c’est un peu l’horreur…

    1. Je regarde jamais les infos exprès. Le dernier truc type info qui m’a traumatisée, c’était un documentaire sur les années 90, j’ai voulu regarder comme un documentaire historique. J’ai craqué en voyant les vaches folles convulsées, j’ai tout coupé et était mal tout l’aprèm au boulot. Je refais pas une tentative avant 10 ans…

      1. C’est typiquement le genre d’image qui me bouleverse profondément…

        1. Pareil, j’ai pas supporté, fermé vite en pleurant. J’en avais entendu parler comme un truc d’adultes, j’étais jeunette, mais sans télé j’avais pas vu…
          J’oublie vite mais là ça reste comme un mauvais cauchemar… Mais je vais plutôt penser à mon bébé Plume qu’à ça sinon je vais être mal.

  7. Sans être hypersensible, je suis méga émotive alors je comprends ^^
    (enfin moi j’ai besoin de ma dose de cris de temps à autres hé hé hé)

    1. T’es une crieuse avec Flodoux ?! 😮 Pas sur moi hein !! Pipon va arriver, sur lui !! Moi j’aime pas les cris ça me fait pleurer et ça me traumatise !!

  8. Ben moi je suis hyper pleins de trucs dont hypersensible mais tu vois je suis originaire du sud alors y les gestes en plus… Bises et dis toi que pour ton nez s’il est vraiment rouge cela pourrait être utile la nuit pour t’eclairer (lol)…. Courage

    1. En tout cas dans le supermarché le Chti me voyait bien avec mon nez. Il regardait et à chaque fois il était à moitié hilare et à moitié inquiet. Je l’ai compris en rentrant quand j’ai été me voir dans le miroir 😥

Laisser un commentaire