Se crâmer les orteils à Hot Water Beach

Hot Water BeachUn peu déçus par notre visite de Hobbitebourg, nous quittons Matamata en fin de matinée. Nous avons rendez-vous chez nos nouveaux hôtes d’un soir, David et Dmitri, dans un Bed&Breakfast 5 étoiles de la péninsule des Coromandel.

Une fin de voyage en beauté : la péninsule des Coromandel a un côté Côte d’Azur, en plus sauvage et moins peuplée. Deux lieux sont des « must see » selon Francis durant notre bref séjour. Nous décidons de nous arrêter en chemin au premier : Hot Water Beach.Hot Water BeachMalgré le temps gris, nous ne sommes largement pas seuls sur la plage à notre arrivée. Ce n’est pas étonnant quand on sait que Hot Water Beach est souvent dans le top des classements mondiaux de plages.

En effet, au-delà de sa beauté, elle est dotée d’une caractéristique unique : une source d’eau chaude géothermique suinte sous le sable avant de se jeter dans l’océan. En creusant un trou au-dessus de ces veines chaudes, vous pouvez vous faire votre petite baignoire chaude face à la mer ! Ce qui explique la concentration de plagistes sur la portion très réduite de la plage concernée…Hot Water BeachLa marée basse qui dégage la petite portion de sable concernée par ce phénomène est donc un grand moment de communion, où chacun débarque armé d’une petite pelle (pelles que l’on peut louer aux boutiques locales bien entendu) pour se creuser son trou dans le sable.
On reconnaît les habitués facilement  à leurs pelles de compétition et à leur science dans le choix de la localisation et de la formation de leur petite mare où il s’allonge avec bonheur et que seule la marée montante pourra abattre…Hot Water Beach

Et nous, me demanderez-vous, avons-nous essayé  ? Dans un premier temps non, cela faisait vraiment trop mare aux cochons. Puis le lendemain, nous nous sommes dit que ce serait dommage de rater une telle expérience. Aussi nous avons emprunté (gratuitement) une pelle à David et Dmitri et le Chti s’est attelé à la tâche…

Hot Water BeachVous pouvez me croire sur parole, les bonnes places sont dures à trouver pour se faire son sauna personnel ! Un peu trop loin de la source chaude, l’eau est froide, un peu trop près, elle monte jusqu’à 64°C !!

13 commentaires sur “Se crâmer les orteils à Hot Water Beach”

    1. Les temps gris en bord de mer me séduisent toujours moi aussi !!

  1. Je me demandais aussi pourquoi tout le monde se tenait serré ? Il faut trouver le juste dosage ! 🙂 Adorable votre inscription sur le sable 🙂 Surtout suivie par le couple de mouettes ! 😀 Merci pour ce partage d’une plage vraiment pas comme les autres ! 🙂 Belle journée Bisous

    1. C’était impressionnant toute cette concentration de personnes sur vraiment un bout ridiculement petit d’une plage immense ! Et en plus entre les zones trop chaudes et trop froides, il y a vraiment peu de place de disponible ! Sans oublier la marée qui remonte 😆

      L’inscription est une idée du Chti, on a écrit chacun la moitié !! On a un gros côté méga fleur bleue 😉

  2. J’aurais assez envie de me retrouver seule (ou bien accompagnée) dans ce genre d’endroit… Je comprends que le côté « mare aux cochons » ait failli te faire renoncer.

    Finalement, le plus joli souvenir de cette journée est l’inscription dans le sable 😉

    1. On ne serait pas rester un jour de plus, il n’y aurait pas eu la pelle à notre disposition dans le B&B et le Chti n’aurait pas insisté, je n’y serais pas retourné ! Mais c’est vrai que c’est un truc marrant à faire !! Mais comme toi, j’aurais préféré que l’on soit seuls sur la plage pour en profiter !!

  3. Ahah mais c’est excellent ce truc !
    C’est clair que ça aurait été dommage de pas le faire 😉

    1. J’avoue c’est rigolo quand t’es dans petite mare de cochon 😛 Bon sauf que moi j’ai eu trop froid puis trop chaud, mais le Chti m’a laissé trempée mes pieds dans la sienne 😛

  4. Moi j’avais adoré mais nous étions presque seuls…

    1. Seuls ça doit être génial !!!!!!! Vous avez fait comment pour vous y retrouver tout seuls ?!!

      1. Le hasard! Nous étions 6 maxi mais le temps était gris

  5. Oh la vache, ça doit être génial, je n’imaginais même pas qu’un tel endroit existait !

    1. Je regrette pas qu’on y soit retournée pour tenter. Même avec l’effet mare aux cochons et le monde, c’est le genre de truc qu’il faut faire tellement c’est unique !

Laisser un commentaire