L’impuissance d’un Papa Poule

La première semaine de Petite Section a été difficile pour Lucie, et par extension pour nous. Les pleurs sont cette année plus forts et se déclenchent à 8h15 dès le pas de l’école. L’équipe pédagogique est moins dans la réassurance affective de l’enfant et juge que ce dernier doit être lancé dans le grand bain sans bouée de sauvetage, dur dur pour ma grande anxieuse.

C’est donc histoire de faciliter encore plus les problèmes de séparation de Lucie (et les angoisses de son Papa Poule) que jeudi elle est revenue avec une décoration en plus…

Avec sa petite taille de crevette menue, son caractère sensible et sa sainte horreur des conflits, Lucie est vraiment mal armée pour faire face à ce genre de situation.

Dur dur pour un Papa Poule de savoir sa fille si vulnérable loin de lui…

6 commentaires sur “L’impuissance d’un Papa Poule”

  1. L’apprentissage des autres est loin d’être facile , Lucie découvre un autre monde pas très joli ! Courage <3

    1. Les élèves seraient des animaux que Lucie serait plus à l’aise qu’avec des enfants 🙄 On espère qu’avec l’année ça se tassera mais que les débuts sont durs… Et j’ai peur que l’arrivée du frère ne complique les choses encore plus…

  2. Ouh là là c’est dur en effet… L’équipe pédagogique comme tu le dis, a changé depuis l’an passé, pour avoir ce changement d’attitude, ou c’est lié au fait qu’elle n’est plus parmi les plus petits ?
    Et savez-vous comment ils ont réagi après le coup de pied ? Elle s’est sentie soutenue, écoutée ou ils estiment qu’elle n’a qu’à apprendre à se défendre ?

    Je me faisais déjà la réflexion sur ton post de l’autre jour : je trouve que j’ai de la chance que l’école de notre village ne les prenne qu’à 3 ans, ça leur laisse plus de temps pour grandir avant d’affronter la jungle scolaire !

    1. Les maîtresses sont un peu seule reine en leur classe, donc chaque classe fonctionne selon les règles de la nouvelle maîtresse 🙂 L’année dernière en Toute Petite Section elles étaient très cocooning et affectueuse avec les petits, il y a une plus grande verticalité cette année en Petite Section. Mais peut-être avec le temps cela se dégèlera, parfois chaque côté à besoin de s’apprivoiser…
      La maîtresse et l’ATSEM n’ont rien vu même si c’était dans la classe, j’en ai parlé le lendemain pour leur demander de veiller mais à 29 enfants à surveiller je suis pas surprise que parfois des choses leur échappent. Je sais qu’hier un enfant en a tapé un autre, Lucie m’a dit que le petit avait été grondé et mis dans un endroit de la classe pour « réfléchi ».

      Franchement Lucie est entrée à l’école à 2 ans et demi et j’ai trouvé ça bien, l’équipe était vraiment géniale autour d’elle, je n’ai pas de regrets. C’était une bonne année (même si elle a pleuré à chaque séparation le matin) et un commencement en douceur comparé à cette année où elle aurait pu être encore plus braquée vu les débuts un peu chaotique…

  3. Pauvre louloute et comme ça doit être dur pour ton coeur de maman
    J’espère que ça va se tasser et que Lulu trouvera quelques copains/copines pour rendre les journées moins dures

    1. Ce qui me met un peu de baume au cœur c’est que je sais qu’elle joue à la récré avec des garçons de l’année dernière, et son ancienne ATSEM me dit que parfois elle la voit sourire. Il y a un peu de mieux j’ai trouvé, on retrouvera peut-être le rythme de l’année dernière avec juste des larmes de séparation et plus d’angoisse 🙄

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.