Détour par Blue Cliffs Beach

Blue Cliffs Beach

Après notre croisière sur le fiord, nous partons pour le sud. Nous devons rejoindre Owaka avant le soir, soit plus de 300km sur la route scénique (c’est-à-dire une « luxueuse » double-sens goudronnée) le long de la côte. Sur le chemin, plusieurs points d’intérêts sont signalés.

Le premier est la plage de Blue Cliffs, célèbre pour ses rouleaux d’écumes et sa faune sauvage. Mais ça… c’est ce que disent les guides touristiques ! Car je crois bien que nous, nous avons manqué la plage officielle… Je peux dire comme mon ami Bugs BunnyI knew I shoulda taken that left turn at Albuquerque.

En effet, après avoir zigzagué sur un sentier pierreux et poussiéreux au milieu de caravanes défraîchies – voire totalement en ruines – nous sommes arrivés au milieu d’une rive à l’ambiance tout à fait particulière…Le coin du penseur

Avec entre autres chaise et sofa sur la plage ! Amener son sofa sur la plage, pourquoi pas ?
Nous sentant légèrement de trop sur cette plage atypique, nous avons vite repris le chemin d’Owaka…

8 commentaires sur “Détour par Blue Cliffs Beach”

  1. C’est génial de ne pas voir le monde…comme tout le monde 😀 Plage « privatisée  » ? Tu as fini par trouver les rouleaux d’écume ? Merci de nous emmener dans ce décor ! Bon lundi bisous

    1. L’océan pacifique a des rouleaux impressionnants!! J’ai même été nager dedans avec le Chti notre dernier jour !! Mais sur une autre plage (encore plus belle tu verras !)

  2. Oh oui dis-donc c’est curieux !!

    1. Et toutes les questions qui en découlent !! Ce sofa il reste là tout le temps ?? Mais en cas de pluie ?? Ou alors il l’amène tous les jours ?!

  3. Pourquoi vous vous êtes sentis de trop? :/ Très beaux clichés en tout cas!

    1. J’ai essayé en écrivant l’article de me rappeler le pourquoi de ce ressenti, mais j’ai pas trouvé de mots à mettre dessus. Le Chti, comme moi, a ressenti ce sentiment de trop, de pas le bienvenue. C’était vraiment très net et fort comme impression.
      Dans le doute, on a pas voulu rester ou s’éloigner de la voiture, on est reparti pour pas avoir de problèmes.

      J’ai quand même insisté auprès du Chti pour prendre les photos avant de partir, je trouvais l’ambiance avec cette chaise et ce sofa face à l’eau super photogénique. Par contre, pour le sofa j’avais peur d’être grillée par le monsieur (ou celui bizarrement mis dans la voiture, les pieds sur sa portière ouverte), ils étaient pas commodes les locaux là !

  4. Des fois là-bas en fait t’es pas seul mais les autres tu les voies pas forcément donc tu les ressens… Bises

    1. Peut-être ça pourrait expliquer… Surtout vu le nombre de caravanes en déchéance autour.
      Nous n’étions vraiment pas à l’aise tous les deux, le Chti ne voulait pas s’éloigner de la voiture (la voix de la prudence au fond, vaut mieux éviter de chercher les ennuis quand on est pas le bienvenue)!

Laisser un commentaire